Bienvenue sur Les Enfants De Pong, le site des gens qui aiment les jeux-vidéo. Les nouveaux, les vieux, les moches, les beaux, les hardcores, les casuals, on parle de tout ça et bien plus encore. Tout le monde peut participer, il suffit de vous inscrire !
Final Fantasy IX (9)
  • Le seul que j'ai réussi à finir ! Il faut bien admettre que le jeu est tout simplement poignant avec au niveau de l'histoire, un petit retour au sources remarquable par le caracter design plus enfantin dans ce volet.

    Retour aux sources

    Lorsqu'au matin du 16 février 2001, Final Fantasy IX vient frapper à notre porte pour nous inviter à prendre part à l'une des plus belles aventures qui soit, la plupart des joueurs sont déjà équipés d'une PS2. Le temps a passé et l'arrivée d'un Final Fantasy sur PSOne n'avait peut-être plus le même impact qu'au moment de la sortie du septième volet, et pourtant les fidèles ne s'y tromperont pas en laissant une chance à Djidane et sa bande de venir ravir leur coeur de joueur passionné. Sur fond d'une histoire rocambolesque à mille lieues de la réalité, le scénario de FFIX se fait parfois cruel pour ses acteurs qui souffrent tous intérieurement d'un mal-être ou d'une angoisse que l'on n'aurait jamais soupçonné au vu des premières heures de jeu. Bien plus profond qu'il ne veut bien le laisser paraître, le background de cet épisode se révèle être l'un des plus poignants qu'on ait pu voir dans un RPG, du moins si l'on accepte de se laisser attendrir par le destin terrible qui attend la plupart des personnages du jeu. Mais Final Fantasy IX sait aussi se rendre divertissant et multiplie les occasions de faire voyager notre esprit dans un univers qui, pour le coup, mérite pleinement le terme de fantaisie.
    imageimage

    La brume

    Quelque part, on ne sait où, existe une planète nommée Héra qui s'apprête à vivre ses heures les plus sombres. Bien que la vie suive son cours depuis des générations, les peuples de ce monde pressentent la venue d'un mal inconnu qui pourrait mettre fin à des années de paix. La "Brume" épaisse qui envahit toute la surface du globe est un présage funeste des événements qui se préparent, mais sa présence fortuite a tout de même permis l'essor des moyens de transport aériens. La Brume est ainsi la principale source d'énergie faisant fonctionner les trains et les machines volantes qui déchirent constamment le ciel de Héra.
    image

    Les machines volantes

    Combinant à la fois magie et technologie, l'univers de Final Fantasy IX se dévoile d'abord au travers de ses aéronefs à usages multiples, comme l'aérocargo ou encore l'Hildegarde construit par le roi Cid de Lindblum en hommage à sa reine. On peut même utiliser la carte pour choisir sa destination et profiter du pilote automatique pour admirer les environnements sans risquer de se perdre en route. Véritable génie de la mécanique, le personnage de Cid est ici tourné en dérision parce qu'une malédiction a transformé son corps en celui d'un puluche, une créature pitoyable et répugnante assez proche du cafard, avant qu'il ne prenne la forme d'une grenouille pathétique... L'histoire de Cid est d'ailleurs l'un des passages qui révèle le mieux les traces du conte dans FFIX, puisque le seul moyen pour lui de retrouver son apparence normale est de recevoir un baiser de la reine Hilda, son épouse.
    image

    Les préoccupations de Bibi

    S'il est un personnage qui mérite qu'on lui rende hommage, c'est évidemment l'adorable petit mage noir Bibi. Son regard insondable en exprime pourtant beaucoup sur ses états d'âme, Bibi étant constamment préoccupé par des questions existentielles dont il cherche désespérément les réponses. Son histoire rejoint directement le thème des mages noirs qui ne sont que des pantins sans âme générés par la Brume et qui ne font qu'exécuter les ordres sans réfléchir en attendant le jour fatidique où ils cesseront de fonctionner. Quel lien Bibi peut-il avoir avec ces créatures et pourquoi les mages noirs exilés sont-ils les seuls à pouvoir parler, penser et à être libres ? Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que ces êtres n'ont rien à voir avec les terribles Valseurs et leurs clochettes annonciatrices de mort qui ont été créés de manière à disposer d'un ego et dont la durée de vie n'est malheureusement pas limitée dans le temps.
    image

    Le systeme de jeu

    Plus original dans l'agencement de son déroulement que dans son système de jeu, ce neuvième épisode se démarque malgré tout de ses prédécesseurs par plusieurs idées intéressantes. Nombreux seront les joueurs à avoir salué le retour des combats faisant intervenir quatre personnages à la fois. Une tradition oubliée par les épisodes VII et VIII et dont le retour dans FFIX favorise grandement la dynamique générale. La configuration des options permet d'ailleurs de faire intervenir un second joueur lors des affrontements, et le système ATB (Active Time Battle) est toujours de la partie. Quant au choix des personnages, il est généralement imposé par le scénario du jeu comme on l'a vu précédemment, ce qui nous épargne les dilemmes déchirants jusqu'à la toute dernière partie du jeu.
    image

    Armes et compétences

    L'une des particularités les plus importantes du système de jeu de cet épisode réside dans l'apprentissage des compétences qui découle directement des armes, armures et accessoires que vous équipez. Concrètement, le fait de placer l'arme Héroïgriffe sur Tarask lui permet par exemple d'assimiler les techniques d'attaque Aura et Aquarius, ainsi que la compétence de soutien Contrattak. Il y a pas moins de cinq pièces d'équipement à choisir pour chaque personnage, avec une multiplicité étonnante de combinaisons d'apprentissage. Pour valider une technique, le personnage doit avoir combattu suffisamment longtemps pour réunir les points de compétence (CP) nécessaires à l'acquisition définitive de celle-ci. Il peut alors changer ses accessoires tout en conservant la technique en question. Ce système a le mérite de fournir une liste impressionnante de compétences pour chaque membre du groupe, et plus ils monteront de niveau plus ils pourront activer de compétences à la fois. Cette limite est indiquée par le nombre de Magikolithes propres à chacun d'entre eux.

    Au nombre de quatre, les boss optionnels incluent le livre démoniaque Lovecraft dans la bibliothèque d'Alexandrie, Kwell le maître de Kweena, Pluton qui se cache dans l'une des dernières zones du jeu et Gaïa que vous ne rencontrerez que si vous menez à bien la quête des Chocobos.
    image

    Ce tout pour ce volet qui mérite d'être joué ne serait-ce que pour l'histoire, sur ce je vous laisse.
  • Sélection !
  • le seul FF qui n a pas su me retenir jusqu a la fin, meme si j avoue qu il est extremement bien realisé, son univers trop enfantin m'a pas emporté aussi loin que les cotés cyberpunk fantasy de Midgard par exemple.

    qui plus est je lai eut a la fin de le PS1 et en meme temps que le 10 alors il n a eut que tres peu de chance, mais je songe a chopper une reedition, pourquoi pas sur PSP si j investis . quelqu un a teste les ff sur psp pour me dire si ca vaut le coup ?

Holà, étranger !

On dirait que vous êtes nouveau. Si vous voulez participer, cliquez ici !

Activité récente

  • s_t_s Ca y est, je suis accro à Assassin Creed ! Par contre, je pige pas tout dans les commandes, notamment en combat (mais heureusement le jeu n'est pas trop exigeant !). 12 juillet
  • Mospaeda Divinity Original Sin = Que du bonheur. Mais putain ce jeu est une tuerie, pas eu de RPG de cette trempe depuis Dragon Age 1 et encore il le surpasse largement !!!! De l'humour et des combats assez tactiques, plutôt bien équilibrés ! 7 juillet
  • s_t_s Mince, j'ai beau essayer d'accrocher à Banjo et Kazooie Bolted Nuts, j'arrive pas :( Pourtant c'est super joli, plein de PNJ qui se promènent, mais je me fais chier méchant en fait... 6 juillet
  • Aknethov ALORS OWII CE BAC!!!! NON C'EST FAUX JE N'ABUSE PAS DES CAPSLOCK 4 juillet
  • s_t_s Une tite douzaine d'heures et j'arrive dans la 5ème et dernière zone de Luigi's Mansion 2. Je dois dire que je ne suis pas déçu, le jeu est vraiment fun et accessible :) Enfin un jeu 3DS que je vais pouvoir finir ! 2 juillet
  • s_t_s Je crois que le jour où on se décidera ENFIN à voter une vrai loi sur l'euthanasie, on pourra dire au revoir à Ledpong pour de vrai ! ;) 1 juillet
  • s_t_s Tiens comme c'est dimanche, je me suis dit que j'allais faire un tour au cimetière, enfin sur LedPong quoi ^^ 29 juin
  • Aknethov http://forum.danstonchat.com/read.php?10,56705,56705#msg-56705 Venez ici alors? 28 juin
  • Jo Bioshock Infinite : Burial at Sea, terminé ! Holy moly, mind = blown, j'hallucine complètement sur le travail de fou qu'ils ont réussit à faire sur ce jeu, ça donne une profondeur encore plus énorme à Bioshock 1 et Bioshock Infinite, j'suis complétement sur le cul, encore une fois, j'crois que c'est le seul jeu qui me laisse dans un état comme ça après l'avoir terminé, j'ai dû aller voir une vidéo de 12min qui explique en détail les évènements tellement j'étais confus, après avoir compris tout ce qu'il fallait, j'étais encore plus étonné, ça me décroche la mâchoire. Magnifique saga, que des émotions fortes ! 28 juin
  • Aknethov http://danstonchat.com/blog/Tournoi-Hearthstone-2nde-edition/99.html Allez les gars, c'est moi qui organise. :) 26 juin
  • Afficher tout